Actualités

Le septième ange de la basilique de Bethléem


par Augustin Bernard-Roudeix |  13 juillet 2016

L'ange découvert - Photo © Nizar Halloun / CTS

La restauration des mosaïques - Photo © Piacenti Spa

Les colonnes et leurs échafaudages - Photo © Piacenti Spa

Un ange avant la restauration - © Piacenti Spa

La basilique de Bethléem - Photo © Piacenti Spa

Détail de l'ange découvert - Photo © Nizar Halloun

La procession d'anges restaurée - Photo © Piacenti Spa

A Bethléem, les travaux de restauration dans la basilique de la Nativité se poursuivent. Les splendeurs sont toujours sous les échafaudages mais Terresainte.net en découvre pour vous quelques-unes.


(Jérusalem) - Les travaux de restauration de la basilique de la Nativité à Bethléem commencés en 2013 se poursuivent. Après la charpente et la toiture, les équipes de l’entreprise Piacenti - qui est maître d’œuvre - travaillent depuis quelques mois à la réfection des murs et fenêtres et à la restauration des mosaïques murales (1).

C’est ce travail qui a permis la mise à jour d’une mosaïque représentant un ange. Cette découverte a été rendue possible par l’utilisation d’une caméra thermique permettant de déceler les variations de températures derrière la couche de plâtre recouvrant les murs de la basilique.

L’œuvre, de trois mètres de haut, est composée de carreaux de pierre, de coquillages, de verre et de tesselles d’or inclinées vers le bas afin de diffuser une lumière dorée autour de l’ange. Elle avait été recouverte de plâtre probablement lors des travaux conduits au XIXe, pour la préserver tandis que l’humidité des murs due aux infiltrations avaient commencé de sérieusement l’endommager. D’autres portions de mosaïques ont ainsi été découverts ici ou là.

Toutes ces mosaïques murales datent de l’époque des Croisades mais elles ont été réalisées par des mosaïstes orientaux inspirés par la tradition byzantine. Cette découverte vient s’intégrer dans l’ensemble des six autres mosaïques d’anges représentés les mains tendues vers la grotte de la Nativité, lieu de naissance du Christ.

Rappelons que la thématique des mosaïques de la basilique de la Nativité s’organise en trois registres en partant du bas : saint Joseph et la généalogie de Jésus, les conciles œcuméniques ou provinciaux et synodes locaux, et enfin, en haut, cette procession d’anges monumentaux de part et d’autres des grandes fenêtres.

Les travaux sur les mosaïques touchent à leur fin avec la restauration de celles situées dans l’abside de la basilique, dans la partie arménienne comme dans la partie grecque-orthodoxe. Là aussi, le nettoyage des tesselles fait merveille et l’on redécouvre des œuvres de toute beauté. Elle sont néanmoins toujours cachées au public par les échafaudages.

Les travaux se poursuivant de haut en bas, après le déplâtrage des linteaux de bois, les restaurateurs ont nettoyé les chapiteaux de marbre, noirs de suie, et entamé le travail sur les colonnes. Elles aussi ont été décorées de fresques par les Croisés. Au sommet, ils y ont représenté une galerie de saints d’Orient et d’Occident, preuve d’un œcuménisme inédit alors que le schisme était consommé entre Rome et Constantinople. La poursuite des travaux est toujours à la recherche de son financement. Au point qu’une campagne "Adoptez une colonne de la basilique de Bethléem" a été lancée.

L’entreprise Piacenti, l’Autorité Palestinienne et les Eglises ont bon espoir qu’ils se poursuivent. A tel point d’ailleurs qu’une étude est en cours sur la restauration des mosaïques justiniennes qui ne sont actuellement que partiellement visibles dans le pavement de la basilique.

--------

A ne pas manquer, le récent sujet du Christian Media Center :

 

Pour avoir des nouvelles des travaux et de leur financement, vous pouvez consulter le site que leur consacre l’Autorité palestinienne. 

Par ailleurs la page Facebook de l’entreprise Piacenti publie régulièrement photos et revue de presse. N’hésitez pas à la « liker ».

Note

1. Voir Terre Sainte Magazine, Novembre Décembre 2015, pages 6 à 13, Une restauration haute en couleurs, par Claire Bastier

Rafic Nahra officiellement vicaire patriarcal de la Kehilla

Samedi 21 octobre, après avoir reçu l’accord formel du Saint-Siège, Mgr Pierbattista Pizzaballa nommait le père Rafic Nahra Vicaire patriarcal latin des catholiques d’expression hébraïque.

Les Eglises de Jérusalem reçoivent le soutien de la Jordanie

Le 18 octobre, le roi de Jordanie s’est de nouveau posé en défenseur des Eglises de Jérusalem et de leurs Lieux Saints. Il est aussi revenu sur le contentieux lié aux ventes de biens fonciers par l’Eglise orthodoxe.

Une affaire immobilière éclabousse l'Eglise orthodoxe

Selon le quotidien Haaretz, dans son édition du 13 octobre 2017, l’Eglise orthodoxe aurait vendu les biens fonciers d’un quartier de Jérusalem il y a cinq ans. Qui plus est, pour un prix modique à une société étrangère.

800 ans en Terre Sainte, aux sources d'une expérience

A Jérusalem, le troisième jour des célébrations du huitième centenaire de la présence des Frères Mineurs en Terre Sainte, différentes initiatives ont renvoyé aux origines du chemin franciscain.