Le Custode


Le père Francesco Patton ofm

Le Custode de la Terre Sainte est le ministre provincial (c’est-à-dire le supérieur majeur) des Franciscains de presque tout le Moyen-Orient. Il a la juridiction sur les territoires d’Israël, de Palestine, de Jordanie, du Liban, d’Égypte (partiellement), de Chypre et de Rhodes sans compter les nombreuses maisons appelées Commissariats répartis dans diverses régions du monde (avec une mention spéciale pour ceux de Rome et de Washington).

La principale tâche du Custode, hormis l’animation de la vie des Frères, est de coordonner et diriger l’accueil des pèlerins qui viennent en Terre Sainte. Cette responsabilité a été confiée aux Franciscains par le Saint-Siège il y a plus de 600 ans. Le terme utilisé à cette époque pour désigner cet office était « Custodie des lieux saints », du latin custodire = garder, d’où dérivent les termes de « Custodie » et « Custode ».

Le premier et le plus important rôle du Custode est donc de recevoir les pèlerins au Saint-Sépulcre, leur offrant les espaces et la possibilité pour prier tout en veillant à fournir le gîte à ceux qui n’ont pas les moyens de résider dans des hôtels onéreux, c’est l’œuvre des hôtelleries appelées « Casa Nova ».

En même temps, est offerte aux pèlerins la possibilité de rencontrer des Frères prêts à les recevoir et à les entendre, voire à les guider. Tous les sanctuaires chrétiens catholiques sont sous sa juridiction. Il s’assure de l’aide économique nécessaire pour accomplir cette fonction, capitale dans les lieux saints.

Une autre responsabilité du Custode, quand il prend ses fonctions, est de coordonner les informations sur la Terre Sainte et de susciter chez les chrétiens du monde entier « un soin amoureux » pour les fouilles archéologiques et surtout pour l’étude de la bible par la géographie et l’histoire sur les lieux mêmes où les événements se sont passés. C’est pour cela que la Custodie a créé l’école biblique franciscaine (Studium Biblicum Franciscanum = Sbf), l’Institut archéologique franciscain (Franciscan Archæological Institute= Fai), l’imprimerie franciscaine (Franciscan Printing Press = Fpp ) etc. Toutes ces activités dépendent directement du Custode qui les parraine.

Un autre aspect important de la charge du Custode est de prendre soin et soutenir, en accord avec l’Église locale, la présence chrétienne en Terre Sainte par diverses initiatives, parmi lesquelles nous pouvons mentionner l’entretien des écoles et l’animation des paroisses.

Toutes ces initiatives exigent non seulement l’appui moral des chrétiens du monde entier mais également économique. C’est pour cette raison que, depuis des siècles, des « Commissariats de Terre Sainte » ont été institués dans le monde entier pour informer sur la vie de Frères de Terre Sainte et organiser des quêtes pour soutenir le travail de la Custodie.

Tous ces Commissariats (et ils sont nombreux) dépendent directement du Custode. Étant donné l’importance de son rôle, le Custode n’est pas élu comme tous les autres ministres provinciaux de l’Ordre mais il est directement nommé par le Saint-Siège après consultation des Frères de la Custodie et sur présentation du gouvernement de l’Ordre.

En Terre Sainte, le Custode est tenu pour une des plus hautes autorités religieuses chrétiennes. Avec le patriarche grec orthodoxe et le patriarche arménien orthodoxe, il est responsable du status quo, qui réglemente les usages au Saint-Sépulcre et à Bethléem. Il est membre de droit de l’Assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte (les évêques de l’Église catholique locale). Il porte aussi le titre de Gardien du Mont Sion et du Saint-Sépulcre.

 

Le Custode Actuel

Le Custode actuel est frère Francesco Patton, né à Vigo Meano dans le diocèse de Trente (en Italie) le 23 Décembre 1963. Il appartient à la Province franciscaine de Saint-Antoine en Italie. Il parle couramment anglais et espagnol, en plus de sa langue maternelle l’italien.

Il a fait sa première profession religieuse le 7 septembre 1983 et profession solennelle le 4 octobre 1986; puis a été ordonné prêtre le 26 mai 1989. En 1993, il a obtenu une licence en sciences de la communication à l'Université pontificale salésienne de Rome.

Il a occupé divers postes dans sa province et également au sein de l'Ordre. Il a été deux fois secrétaire général des Chapitres Généraux en 2003 et 2009; Visiteur général en 2003 ministre provincial de la province de St. Vigilium (Trente, Italie) de 2008 à 2016; Président de la Conférence des ministres provinciaux d'Italie et d'Albanie (COMPI).

Il a également occupé plusieurs postes en dehors de l'Ordre: en tant que membre du Conseil presbytéral diocésain et secrétaire du Conseil diocésain de pastorale de l'archidiocèse de Trente; professeur en communications sociales au Séminaire Théologique Académique de Trente; collaborateur à l’hebdomadaire diocésain, à la radio diocésaine et à une antenne locale de la chaine de télévision catholique italienne Telepace. Il est détenteur d’une carte de presse depuis 1991.