"Je ne me mêle pas de la politique"


par Hélène Morlet |  25 de Fevereiro de 2015

Maria dans son bureau de l'office de tourisme de Nazareth

Maria est une arabe chrétienne de Nazareth. Attentive aux autres, elle accueille les visiteurs à l’office de tourisme de la ville, et étudie pour devenir enseignante auprès d'enfants ayant des troubles mentaux ou comportementaux. Elle souhaite apporter son aide à tous, sans distinction.


Maria est une arabe chrétienne de Nazareth. Attentive aux autres, elle accueille les visiteurs à l'office de tourisme de la ville, et étudie pour devenir enseignante auprès d'enfants ayant des troubles mentaux ou comportementaux. Elle souhaite apporter son aide à tous, sans distinction.

Quels sont tes hobbies, comment occupes-tu ton temps libre ?

Je n’ai pas beaucoup de temps libre car je suis étudiante et je travaille en même temps. J’ai étudié à l’école des sœurs St Joseph. J’ai étudié l’arabe et le métier d’éducateur spécialisé pour accompagner les jeunes à besoins spéciaux, dans une université près d’ici. Maintenant j’étudie en master l’éducation spécialisée, avec une spécialisation en troubles mentaux et comportementaux, deux jours par semaine. Le reste de la semaine je travaille à l’office de tourisme de Nazareth pour la cinquième année consécutive.

Quand j’ai du temps j’aime bien passer du temps avec mes amis, regarder des films, aller faire du shopping… J’aime bien voyager aussi.

Qui sont tes amis ici ? Sont-ils plutôt semblables ou différents de toi ?

Mes meilleures amies viennent de Nazareth et étaient à l’école avec moi. Elles sont chrétiennes, mais j’ai aussi de très bonnes amies musulmanes. On passe tout notre temps ensemble. En réalité la religion m’importe peu dans le choix de mes amies.

T’intéresses-tu à l’actualité du pays, suis-tu les informations en général ?

C’est très important pour moi de m’informer sur ce qui se passe dans le pays, dans le monde, mais surtout sur ce qui ce passe ici à Nazareth puisque c’est ici que j’habite. Je m’intéresse aussi à des sujets plus spécifiques comme la mode ou la vie des célébrités.

Concernant la vie politique du pays, je me renseigne pour moi mais je ne m’en mêle pas. Je n’aime pas en parler car tout le monde a son avis, donc j’écoute mais je ne dis rien. Cela créerait des problèmes, des conflits avec mes amis, avec les gens. C’est une façon de me protéger et en même temps, mon caractère c’est d’aimer la mode alors je ne donne pas mon avis sur la politique. Ce n’est pas essentiel pour moi.

Parle nous des membres de ta famille.

Nous sommes trois enfants, deux filles et un garçon. Nous habitons tous ensemble, c’est comme cela que ça fonctionne ici. Quand on étudie dans une autre ville il arrive qu’on ait une chambre près de l’université, mais sinon on habite ensemble. Avec ma mère on fait du shopping, on rend visite au reste de la famille, qui habite soit à Nazareth, soit juste à côté.

As-tu une religion ? Qu’est ce que cela veut dire, pour toi ?

Je suis chrétienne. Je prie et je vais à l’église tous les dimanches et pour les fêtes. Je préfère ne pas parler non plus de religion. C’est très important pour moi d’être chrétienne, mais la religion des autres m’importe peu et ce n’est pas un critère de choix dans mes amitiés. Je prie souvent le soir, je dis les bénédicités avant de manger. Pour Noël, nous allons en famille à Bethléem pour la messe.

Quels sont tes projets sur le plan personnel et professionnel ?

J’aimerais devenir professeur pour les enfants à besoins spécifiques, et conseillère en éducation, peut-être plus tard, lorsque j’aurai de l’expérience. J’aimerais rester à Nazareth, mais comme il y a plus de travail à Haïfa ou Tel Aviv, je suis prête à y aller aussi.

Que souhaites-tu à ce pays dans lequel tu habites ?

En un mot : la paix.

---

Fiche d’identité :

Maria a 23 ans. Elle a grandi à Nazareth et étudie actuellement à l’université en éducation spécialisée. En parallèle elle travaille pour l’office de tourisme de la ville.

Oliveira Badawi, uma árvore com uma história milenar

Nas últimas décadas, Walajeh, pequena aldeia da Cisjordânia localizada ao sul de Jerusalém, na estrada que conduz a Belém, está passando por muitas mudanças devido à instabilidade geopolítica na região. Só esta oliveira parece ter preservado a sua existência inalterada por centenas, ou talvez milhares de anos.

A Gruta dos Sete Dormentes

Na Jordânia, um pouco a sueste de Amã, encontra-se Al Raqim. Na parede lateral deste outeiro suave situa-se uma antiga sepultura bizantina que se tornou um santuário islâmico. Este local celebra a fé incorruptível no único Deus e tem como referência uma antiga narrativa cristã, retomada em seguida pelo Alcorão. Trata-se da história dos Sete Dormentes. Vamos contá-la a vocês.

As árvores que fazem a história de Jerusalém

Símbolos de uma vida doada por Deus Criador, na Bíblia são citadas 22 espécies de árvores. Em Jerusalém, as árvores antigas são testemunhas da Escritura e algumas delas foram catalogadas pela associação israelense Keren Kayemeth LeIsrael - Fundo Nacional Hebraico. Pensemos nas oliveiras do Getsêmani. Mas há também outras árvores em lugares significativos da cidade.

Inauguração do Magdala Center

"Deus nos convida a sonhar grande. Assim nasceu o projeto de Magdala Center, como um sonho que Deus quís abençoar." Estas são as palavras do Padre Juan Maria Solana. Em 28 de maio, foi inaugurado o parque Arqueológico de Magdala com a dedicação do Centro de Espiritualidade "Duc in Altum". Um dia de grande alegria.