Actualités

Rafic Nahra officiellement vicaire patriarcal de la Kehilla


par Rédaction |  23 octobre 2017

Le père Rafic Nahra à la porte de la paroisse d'expression hébraïque de Jérusalem ©B. Guarrera/CTS

Samedi 21 octobre, après avoir reçu l’accord formel du Saint-Siège, Mgr Pierbattista Pizzaballa nommait le père Rafic Nahra Vicaire patriarcal latin des catholiques d’expression hébraïque.


(Jérusalem/mab)  - La nomination approuvée par Rome, Mgr Pierbattista Pizzaballa administrateur apostolique du diocèse latin de Jérusalem pouvait officiellement nommer samedi 21 octobre le père Rafic Nahra Vicaire patriarcal des Kehillot - les paroisses d’expression hébraïque.

La Kehilla (l’ensemble de ces paroisses) n’avaient pas attendu pour se réunir déjà autour du père Rafic succédant dans cette fonction au père David Neuhaus qui avait demandé à être relevé de la charge.

Sur le site du vicariat Saint-Jacques on pouvait lire depuis 8 jours : « Plus de 300 représentants des différentes communautés Catholiques de langue hébraïque en Israël se sont rassemblés au sanctuaire de Deir Rafat pour la journée biannuelle des kehillot » « Cette année, 3 grands évènements coïncidaient, faisant de ce jour un jour important dans la vie des Catholiques de langue hébraïque en Israël. D’abord, pour la première fois toutes les kehillot se sont rassemblées pour célébrer ensemble le début du Grand Avent  Deuxièmement, les membres des kehillot sont venus remercier le Père David pour les 12 ans pendant lesquels il a été leur pasteur, 3 ans comme secrétaire général du Vicariat et 9 ans comme Vicaire Patriarcal. Troisièmement, ils sont venus accueillir le Père Rafic, qui est le nouveau prêtre en charge du Vicariat Saint Jacques. »

Le 2 septembre père Rafic avait déjà succédé au même père David en tant que coordinateur de la pastorale des migrants en Terre Sainte.

Le père Rafic Nahra est né le 27 janvier 1959 à Ismailiya, en Égypte, dans une famille libanaise. À l'âge de 20 ans, il s’installe en France pour obtenir un diplôme en ingénierie, métier qu’il exerce pendante deux ans. En 1987, il entre au séminaire dans la capitale française puis est envoyé à Rome poursuivre la théologie à chez Grégorienne. Ordonné prêtre en 1992, il est incardiné dans le diocèse de Paris qui l’envoie à Jérusalem un an plus tard pour approfondir l'étude des Saintes Ecritures.

À Paris, dans les années suivantes, il a diverses affectations pastorales et académiques. Il enseigne au Collège des Bernardins. En 2004, il retourne en Terre Sainte pour poursuivre son doctorat en pensée juive à l'Université hébraïque de Jérusalem.

C'est pendant cette période qu'il commence à servir comme prêtre dans le vicariat Saint-Jacques pour les catholiques hébréophones.

Le père Rafiq parle cinq langues: l'arabe, l'hébreu, le français, l'anglais et l'italien.

L'église des carmélites de Haïfa rénovée grâce à l'AED

Le 14 février, la branche canadienne de l’Aide à l’Eglise en Détresse a fait savoir que 45 000 $ avaient été versés pour l’église du couvent des carmélites à Haïfa (Israël) qui a pu être reconsacrée le 15 octobre 2018.

Gaza accueille son tout premier étudiant Erasmus

Pas peu fière, l’Université islamique de Gaza a posté le 6 février sur Facebook une vidéo de l’arrivée en ses murs de son premier étudiant occidental, dans le cadre du programme d'échange d'étudiants Erasmus +.

Projet de reconversion d'une citerne byzantine à Jérusalem

Une citerne qui daterait de l’époque byzantine, découverte sous un terrain de jeu en 2005 à Jérusalem pourrait bien devenir la prochaine attraction touristique de la ville sainte. Des discussions sont en cours.

Pourquoi les cours à l'Université de Bethléem sont suspendus

Dans une déclaration publiée le 9 février 2019, l’Université de Bethléem explique avoir suspendu les cours suite aux interruptions répétées du Conseil étudiant à cause d’un litige à propos des frais de formation.