Actualités

Rafic Nahra officiellement vicaire patriarcal de la Kehilla


par Rédaction |  23 octobre 2017

Le père Rafic Nahra à la porte de la paroisse d'expression hébraïque de Jérusalem ©B. Guarrera/CTS

Samedi 21 octobre, après avoir reçu l’accord formel du Saint-Siège, Mgr Pierbattista Pizzaballa nommait le père Rafic Nahra Vicaire patriarcal latin des catholiques d’expression hébraïque.


(Jérusalem/mab)  - La nomination approuvée par Rome, Mgr Pierbattista Pizzaballa administrateur apostolique du diocèse latin de Jérusalem pouvait officiellement nommer samedi 21 octobre le père Rafic Nahra Vicaire patriarcal des Kehillot - les paroisses d’expression hébraïque.

La Kehilla (l’ensemble de ces paroisses) n’avaient pas attendu pour se réunir déjà autour du père Rafic succédant dans cette fonction au père David Neuhaus qui avait demandé à être relevé de la charge.

Sur le site du vicariat Saint-Jacques on pouvait lire depuis 8 jours : « Plus de 300 représentants des différentes communautés Catholiques de langue hébraïque en Israël se sont rassemblés au sanctuaire de Deir Rafat pour la journée biannuelle des kehillot » « Cette année, 3 grands évènements coïncidaient, faisant de ce jour un jour important dans la vie des Catholiques de langue hébraïque en Israël. D’abord, pour la première fois toutes les kehillot se sont rassemblées pour célébrer ensemble le début du Grand Avent  Deuxièmement, les membres des kehillot sont venus remercier le Père David pour les 12 ans pendant lesquels il a été leur pasteur, 3 ans comme secrétaire général du Vicariat et 9 ans comme Vicaire Patriarcal. Troisièmement, ils sont venus accueillir le Père Rafic, qui est le nouveau prêtre en charge du Vicariat Saint Jacques. »

Le 2 septembre père Rafic avait déjà succédé au même père David en tant que coordinateur de la pastorale des migrants en Terre Sainte.

Le père Rafic Nahra est né le 27 janvier 1959 à Ismailiya, en Égypte, dans une famille libanaise. À l'âge de 20 ans, il s’installe en France pour obtenir un diplôme en ingénierie, métier qu’il exerce pendante deux ans. En 1987, il entre au séminaire dans la capitale française puis est envoyé à Rome poursuivre la théologie à chez Grégorienne. Ordonné prêtre en 1992, il est incardiné dans le diocèse de Paris qui l’envoie à Jérusalem un an plus tard pour approfondir l'étude des Saintes Ecritures.

À Paris, dans les années suivantes, il a diverses affectations pastorales et académiques. Il enseigne au Collège des Bernardins. En 2004, il retourne en Terre Sainte pour poursuivre son doctorat en pensée juive à l'Université hébraïque de Jérusalem.

C'est pendant cette période qu'il commence à servir comme prêtre dans le vicariat Saint-Jacques pour les catholiques hébréophones.

Le père Rafiq parle cinq langues: l'arabe, l'hébreu, le français, l'anglais et l'italien.

Le Saint-Sépulcre n'a jamais été reconstruit à l'identique

La première basilique du Saint-Sépulcre a été construite vers 324. Elle a connu plusieurs incendies et tremblements de terre. A chaque époque les Gardiens du Tombeau ont du faire des choix entre réparer, restaurer, rénover ou reconstruire. Survols des grandes étapes.

Proche-Orient: le plan de paix américain dévoilé en juin?

Jared Kushner, conseiller et gendre de Donald Trump, a annoncé le 17 avril qu'il présenterait le très attendu plan de paix pour le Proche-Orient après le ramadan et la formation du nouveau gouvernement israélien.

Un sou à l'effigie de celui qui abolit le Sanhédrin, déterré

Une pièce d'or datant du Vème siècle représentant l'empereur romain d’Orient Théodose II a été découverte en Galilée, près d'un sentier qui commémore le Sanhédrin (l’ancienne assemblée législative juive), qu'il a aboli.

Une exposition sur le Saint-Sépulcre à Paris

15 panneaux pour expliquer l’histoire du Saint-Sépulcre, sa vie intime et sa spiritualité. C’est le défi relevé par Terre Sainte Magazine et présenté à Paris à partir de cette semaine.