Actualités

A Pâques, Jérusalem accueille les pèlerins du monde entier


par Terresainte.net |  7 avril 2017

Les fidèles chrétiens orthodoxes participent à une procession du Vendredi saint sur la Via Dolorsa dans la vieille ville de Jérusalem. © Hadas Parush/Flash90

À Jérusalem, religieux et laïcs s'attendent à un afflux de pèlerins en vieille ville pour Pâques. Cette année catholiques, orthodoxes, et protestant célèbrent Pâques le même jour, et la même semaine c’est Pessah (la pâque) dans le judaïsme.


(Jérusalem/n.h.) - Le dimanche des palmes ou des rameaux tombe le 9 avril cette année, marquant le début de la Semaine sainte chrétienne qui culmine avec Pâques, lorsque les chrétiens du monde entier célèbrent la résurrection de Jésus. Cette année, les catholiques et les protestants, ainsi que les Eglises orthodoxes orthodoxes, célèbreront Pâques le même jour.

Le calcul de la date de Pâques n'est pas si simple. En 325, le Conseil de Nicée a décidé que le souvenir de la résurrection de Jésus se tiendrait le premier dimanche après la première pleine lune qui se produirait le jour ou après l'équinoxe vernal (dit de printemps). La date de l'équinoxe vernal se rapporte à l'approximation ecclésiastique du 21 mars. Si la pleine lune tombe un dimanche, Pâques est retardée d'une semaine. Lorsque le calendrier a été ajusté à l'époque du pape Grégoire XIII en 1582, les Eglises orthodoxes orientales ont continué à suivre le calendrier julien. Certaines années, Pâques tombe le même jour dans les deux calendriers. Ainsi, en 2017, tous les chrétiens célèbreront Pâques le 16 avril. La prochaine fois ce sera en 2025.

Issa Musleh, le porte-parole du Patriarcat orthodoxe à Jérusalem, a déclaré que la vieille ville de Jérusalem sera encore plus fréquentée pour une autre raison. «Pour la première fois depuis 200 ans, les trois principales églises - orthodoxes, franciscaines et arméniennes - ont trouvé un accord pour la restauration de la sainte tombe». La tombe nouvellement restaurée a été inaugurée lors d'une cérémonie œcuménique le 22 mars dernier.

Le père Ibrahim Faltas, frère franciscain de rite copte de la Custodie de Terre Sainte, a déclaré à qu'il s'attend à voir de grandes foules cette Pâques en raison de l'augmentation des pèlerins coptes chrétiens. «Chaque Église pourra célébrer selon l'accord du Status quo. Je m'attends à voir 15 000 pèlerins chrétiens coptes  cette année.»

Malgré la signature en 1979 d’un traité entre l'Égypte et Israël, les coptes égyptiens se sont globalement abstenus de visiter Jérusalem, suivant l'appel lancé par le pape copte Shenouda III à boycotter Jérusalem en signe de protestation contre l’occupation israélienne. Depuis que le pape actuel Tawadros II a fait une visite non-officielle à  Jérusalem en novembre 2015 pour participer aux funérailles de l'évêque Anba Abraham, le nombre de pèlerins copte est chaque année en constante augmentation.

Les dirigeants palestiniens s'attendent à de multiples restrictions israéliennes cette Pâques, qui coïncide également avec la Pâque juive. Bernard Sabella, membre du Conseil législatif palestinien et professeur de sociologie à l'Université de Bethléem, a déclaré que la sécurité serait plus étroite à l'intérieur et dans les alentours de la vieille ville. « En raison des vacances de la Pâque juive, Israël restreindra les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza d'entrer dans toute la ville de Jérusalem », ajoutant que les mesures affecteraient non seulement les Palestiniens, mais aussi les pèlerins venus de l'étrangers.

Frère Ibrahim Faltas a déclaré que les trois Églises avaient accepté de gérer l'accès à l'église du Saint-Sépulcre. « Tout au long de la Semaine sainte, l'entrée ne sera pas restreinte. Mais le jour du Saint feu, le 15 avril, chaque Église sera donnera un certain nombre de permis aux fidèles limitant ainsi l'entrer au Saint-Sépulcre", a-t-il déclaré.

Loay Saeed, directeur de l'organisation non gouvernementale Seeds of Better Life (semence d’une vie meilleure) de Jérusalem, a déclaré que ses bénévoles seront déployés pendant la Semaine sainte pour aider les pèlerins à gagner leurs destinations dans la vieille ville. «Nous aurons des bénévoles à tous les points de contrôle dans l'espoir de faciliter les déplacements et l'accès des personnes à leurs lieux de culte».

Les célébrations de Pâques à Jérusalem sont connues pour être intenses et de toute beauté. Cette année ne sera pas différente.

Quant à l’affluence, le Ministère israélien du tourisme a publié des chiffres. Il s’attend à accueillir 79500 chrétiens pour la Semaine Sainte et 78500 juifs pour Pessah. Pour la fête du feu nouveau 10 000 personnes seront autorisées à entrer au Saint-Sépulcre mais de 20 à 30 000 seront retenues à l’extérieur des murailles de la ville. Laquelle au grand dam de ses habitants sera largement bouclée pour raison de sécurité devant de tels mouvements de foule.

Mgr Shomali: «La Fraternité Humaine un document à étudier»

Retour sur le texte signé par le pape François et par l'imam Ahmad Al-Tayyeb le 4 février dernier, et sur les initiatives utiles pour le faire connaître, en Jordanie et ailleurs. Notre entretien avec Mgr William Shomali.

Le digital, salut des manuscrits de Ste Catherine du Sinaï

Une équipe grecque a pour mission de numériser les milliers de manuscrits anciens et fragiles du monastère Sainte-Catherine du Sinaï en Egypte. L’enjeu de sauvegarde est de taille dans une région instable.

Le Saint-Sépulcre n'a jamais été reconstruit à l'identique

La première basilique du Saint-Sépulcre a été construite vers 324. Elle a connu plusieurs incendies et tremblements de terre. A chaque époque les Gardiens du Tombeau ont du faire des choix entre réparer, restaurer, rénover ou reconstruire. Survols des grandes étapes.

Proche-Orient: le plan de paix américain dévoilé en juin?

Jared Kushner, conseiller et gendre de Donald Trump, a annoncé le 17 avril qu'il présenterait le très attendu plan de paix pour le Proche-Orient après le ramadan et la formation du nouveau gouvernement israélien.