Actualités

Communiqué du conseil des Églises catholiques en Syrie


par Terresainte.net |  20 octobre 2016

La conférence des évêques catholiques de Syrie © D.R.

« Ne laissez pas la flamme de l'espoir s'éteindre dans vos cœurs ». Les chefs des Églises catholiques en Syrie ont conclu leur Conseil d'automne.


(Jérusalem/n.h.) – Réunis au patriarcat  grec-catholique de Damas, les évêques catholiques de Syrie ont étudié l'état de leurs diocèses et la question de la consolidation de la présence chrétienne dans les conditions tragiques vécues par la population depuis de début de la guerre. Ils ont également rendu hommage à Alep, priant pour la fin des souffrance de la ville. « Que la paix et la sécurité regagnent la ville et les autres comme elle : Homs, Ma'loula et Daria, et les rapprochements regagnent toute notre Syrie bien-aimé », déclare le communiqué.

Le communiqué remercie les institutions, organisations et pays qui se tiennent aux côtés de l'Église, qui d'une main jointe assurent un service indispensable à tous les citoyens […] à travers un soutien matériel, spirituel et social.

La déclaration lance un appel aux Syriens restés dans leur pays natal mais aussi à ceux qui ont quitté « L'Église veut aider ses enfants, en particulier les jeunes, à résister à l'immigration devenue désormais un tsunami, emportant nos enfants à travers les mers et les océans et les dispersant aux quatre coins du monde. Quelles que soient les circonstances, nous devons chercher à aider nos enfants à demeurer dans la résilience malgré la crise et la souffrance. Nous restons et demeurons fermes, et nous encourageons nos enfants à rester où Dieu leur a donné vocation d'être: en Syrie, le berceau du christianisme, comme gardiens de la foi de leurs ancêtres. Nous demandons également à ceux qui ont été forcés à émigrer de garder la flamme de la sainte foi. »

 « Nous prions pour nos martyrs et les victimes de la violence et du terrorisme. Nous n'oublions pas nos enfants disparus et enlevés partout en Syrie, ni non plus les prêtres et les évêques Jean X d’Antioche et Boulos Yaziji. Nous prions pour notre président et ses collaborateurs et pour nos militaires. »

Remerciant le pape François pour ses prières incessantes pour la Syrie, mais également pour avoir créé cardinal Mgr Mario Zenari, nonce apostolique à Damas. « Cette mesure est un signe de solidarité et d'amour envers la Syrie bien-aimée et martyrisée », précise la déclaration.

« Avec le pape François, conclut le communiqué, nous disons à tous nos enfants et à tout le peuple de la Syrie : « Ne laissez pas la flamme de l'espoir s'éteindre dans vos cœurs ». Restez ici dans le pays bien-aimée, lumière, sel, et levain de la Syrie.»

Le Saint-Sépulcre n'a jamais été reconstruit à l'identique

La première basilique du Saint-Sépulcre a été construite vers 324. Elle a connu plusieurs incendies et tremblements de terre. A chaque époque les Gardiens du Tombeau ont du faire des choix entre réparer, restaurer, rénover ou reconstruire. Survols des grandes étapes.

Proche-Orient: le plan de paix américain dévoilé en juin?

Jared Kushner, conseiller et gendre de Donald Trump, a annoncé le 17 avril qu'il présenterait le très attendu plan de paix pour le Proche-Orient après le ramadan et la formation du nouveau gouvernement israélien.

Un sou à l'effigie de celui qui abolit le Sanhédrin, déterré

Une pièce d'or datant du Vème siècle représentant l'empereur romain d’Orient Théodose II a été découverte en Galilée, près d'un sentier qui commémore le Sanhédrin (l’ancienne assemblée législative juive), qu'il a aboli.

Une exposition sur le Saint-Sépulcre à Paris

15 panneaux pour expliquer l’histoire du Saint-Sépulcre, sa vie intime et sa spiritualité. C’est le défi relevé par Terre Sainte Magazine et présenté à Paris à partir de cette semaine.